H'elles on stage 2 (septembre 2009)

Pour cette deuxième édition du h’elles on stage, la foule s’est déplacée, et pas mal de monde attend déjà devant les portes quand j’arrive à 17h30.

C’est aux parisiens de The Outburst d’ouvrir le bal, et très vite le public est conquis par le thrash/neo metal du groupe. Il faut dire que ça bourrine pas mal et que Sarah a toujours une remarquable présence sur scène, faite de sensualité et d’énergie brute. Le groupe a la tache difficile de commencer et donc de chauffer un peu le public et il y arrive très bien, même si la salle n’est pas encore comble.

Voir les photos

Vient ensuite Addicted, le groupe à « gueuleuse » de la soirée. Leur musique est un mélange de death et de stoner metal, très lourd et sans doute plus « extrême » que les autres groupes de l’affiche. La chanteuse est assez impressionnante avec un style très masculin et des grunts caverneux dignes d’un homme ! Malgrè la conviction des musiciens sur scène, leur show ne fait pas fureur, quelques jeunes pogotent un peu mais la majorité du public réserve au groupe un accueil plutôt mitigé.

Voir les photos

 

L’ambiance se réchauffe avec Interria et son rock indus à haute teneur en sensualité. Leur set est dynamique et Jenni a toujours autant de peps, c’est toute la fosse qui se met à danser ! Voilà vraiment un groupe qui a un énorme potentiel et qu’on aimerait voir plus souvent en live ! Malheureusement, leur show parait bien court…

voir les photos

Whyzdom fait son entrée devant une foule déjà beaucoup plus dense et compacte. Il nous propose leur metal symphonique où le jeu de scène de Telya se fait très théatral… Je dois dire que cette fois, leur prestation m’a paru bien meilleure que lors du RGF : la magie opère, et une aura de mystère et de mysticisme se déploie dans la salle… A la fin, Telya est comme en transe, et headbangue comme on l’a rarement vu faire, impressionnant ! On notera au passage la magnifique tenue de notre frontwoman, qui a du faire pâlir d’envie toutes les demoiselles présentes

Voir les photos

Vient ensuite Pin-up went down, qui donne ce jour leur premier concert. Asphodel, la chanteuse caméléon a vraiment une voix hors du commun, passant avec aisance du lyrique aux grunts, en passant par des voix enfantines. Leur metal barré, très original met bien l’ambiance, et grâce aussi à l’humour de sa très communicative chanteuse, c’est une atmosphère très joyeuse et bon enfant qui s’abat sur notre public de metalleux. La belle fera même chanter du gospel aux spectateurs, pour l’accompagner et jouera avec divers accessoires (cravache, menottes et sifflet). Le groupe se voit dans l'obligation d'écourter son set ce qui déçoit pas mal de monde… un début sur scène réussi !

Voir les photos

Quand Kells arrive sur scène, la foule en délire hurle et s’agite… oui le public s’est bien déplacé pour voir Kells avant toute chose et lui réserve un accueil digne de nos grands groupes internationaux… Encore une fois, ils nous proposent un show d’un dynamisme incroyable qui galvanise les foules, les faisant jumper et pogoter durant l’heure entière que durera le concert. Virginie est toujours aussi impressionnante, tant au niveau de son chant, que de sa présence, véritable boule d’énergie qui saute partout ! Mais, ce jour est particulier car nous avons droit à deux « surprises » : Candice qui vient rejoint Virginie sur « La sphère » pour un duo mythique et Morgan (toujours de Eths) qui vient remplacer Jano à la batterie, permettant à ce dernier de venir chanter avec Virg sur Lueur. Un grand moment !

Voir les photos

Et voilà, la soirée se termine beaucoup trop vite ! Félicitations aux Females pour ce super festival, qui alliait qualité musicale et bonne ambiance… Ne reste plus qu’à réitérer tout cela lors d’une troisième édition !